28 octobre 2016 : Neige d'automne sur le Vignemale vu du Néouvielle


BIENVENUE SUR MON BLOG
Vous y trouverez des diaporamas thématiques (Paysages Pyrénéens-Randonnées et Escalades-Faune et Flore-Figures du pyrénéisme) ainsi qu'un aperçu de mes escapades pyrénéennes.

Pour mon livre "Pyrénées, d'un 3000 à l'autre" : http://www.monhelios.com/?fond=produit&id_produit=95&id_rubrique=8

[Toutes les photographies présentées sur ce site web ne sont pas libres de droit et sont la propriété exclusive de(s) (l')auteur(s). Pour toute utilisation, merci de me contacter.]

Faites un clic gauche sur une photo pour l'afficher en grand format et faire défiler les autres.







mercredi 20 avril 2016

02/04/2016 Au Barassé par le couloir Ker-Krolic

02 avril 2016
 
Pic de Barassé par le couloir Ker-Krolic
Avec Olivier Sanfélix
 
Lacet du Garet, cabane de Barassé...
Intérieur peu reluisant de la cabane de Barassé
 
...en portant les skis que l'on chausse un peu au dessus.
 
Lueurs matinales sur le Barassé...
 
Approche dans la neige fraîche jusqu'au pied du couloir...
Au pied du couloir,
 
...les skis regagnent le sac et crampons et piolets en sortent.
Remontée du couloir en traçant dans la neige (ça me rappelle au même pic le couloir Ravier gravit il y a 15 ans en brassant jusqu'à la taille et en le redescendant... sur les fesses), sortie directe à droite du collet par pente raide histoire de planter les piolets, mais peine perdu, tout est bien mou. Le regel nocturne annoncé n'a pas eu lieu...
 Ascension du couloir Ker-Krolic
 
Une dernière pente neigeuse, puis 30m de mixte facile mènent au sommet.
Au passage : cotation AD- largement surfaite, PD+ semble plus juste (on a hésité à s'encorder, et les piolets techniques ne sont pas forcément utiles).
Olivier au sommet
 
Quelques vues dans une ambiance accrochée :
Vers les Gréziolles, Bastan et le Néouvielle
 Vers la vallée de Campan
 Vers les Quatre-Termes

Départ sur la crête pour rejoindre la combe nord au niveau d'un large col.
Pause un peu en dessous, inversion du matériel dans les sacs, et en route pour la descente :  
 Séquence dans le haut de la combe
 
La présence de neige fraîche est trompeuse, car de traitres blocs rocheux invisibles affleurent juste sous la surface blanche, une sérieuse alerte pour un ski manquant d'être cassé nous obligera à descendre avec précaution.

 Passage au pied du couloir... 
 Repas à la cabane...
...et retour au Garet.


Aucun commentaire: