28 octobre 2016 : Neige d'automne sur le Vignemale vu du Néouvielle


BIENVENUE SUR MON BLOG
Vous y trouverez des diaporamas thématiques (Paysages Pyrénéens-Randonnées et Escalades-Faune et Flore-Figures du pyrénéisme) ainsi qu'un aperçu de mes escapades pyrénéennes.

Pour mon livre "Pyrénées, d'un 3000 à l'autre" : http://www.monhelios.com/?fond=produit&id_produit=95&id_rubrique=8

[Toutes les photographies présentées sur ce site web ne sont pas libres de droit et sont la propriété exclusive de(s) (l')auteur(s). Pour toute utilisation, merci de me contacter.]

Faites un clic gauche sur une photo pour l'afficher en grand format et faire défiler les autres.







mardi 30 décembre 2008

28-12-2008 BANANA SPLIT A GAVARNIE

NDIMANCHE 28-LUNDI 29 DECEMBRE
Lever à 5h avec une horde d'espagnols et direction le cirque. On s'engage sur Banana Split qu'on trouve bien raide. Deux longueurs avec passages à 90° assez soutenus, et me voilà sur la vire, bien rincé. Quand j'installe le relais, je suis ébahi par la beauté du Maestro de Giachio...et par le danger qu'il représente. Que ces cigares, colonnes de glaces et autres baldaquins suspendus parfaitement découpés viennent à céder sous leur propre poids, et je suis en pleine ligne de tir. Depuis ce matin, toute les 1/2 h environ, la grande cascade est sujette à cela, je vois bien le résultat. "Dangers objectifs" sur Overdose, c'est le mot. Bon, Cyril arrive et continue dans l'élan sur la vire, un petit relais sur ancre à neige bien à droite et je quitte les lieux. Vu qu'on a notre compte pour la journée, on traverse la vire jusqu'à prendre la ligne de rappel du mur. Bien évidemment, en descendant, je rate le relais, et me voila en bout de corde. Aller, deux broches pour un relais, je me décorde, Cyril lui ne rate pas le relais et me rebalance la corde pour qu'on arrive sur le plancher des vaches. Retour à Holle.
Seconde journée, même chemin, direction Fluide Glacial. Je pars avec petits gants et vu le sorbet servit là, je finis par les essorer, les mains gelés à mi-longueur. Et comme je me sens pas vraiment en forme, je redescends sur une broche que la cordée suivante me récupère, on fini la journée à s'amuser au pied des cascades sur un névé (résidu survivant de cet été) déversant (voire carrément surplombant). Deux jeunes l'ont équipés du haut et lardé de broches, et je m'y essaie après eux. C'est bon pour les bras et les abdos...et assez inhabituel. Pas de blocs in Gavarnie, la couenne en glace... Les Nomics prêtés ancrent incroyablement, et on arrive en haut hors d'haleine sous la violence de l'effort.
Il neige de plus en plus, et nous repartons, mais lentement, car nous observons la progression d'une cordée engagée dans Crac 40, oeuvre récente de haut niveau, nous mangeons à l'hôtelerie, regardanT le premier aux prises avec une longueur d'artif surplombante. La progression est extrêmement lente et nous partons avant que la glace ne soit atteinte.
Retour à Gavarnie, puis à la maison. Un peu de repos avant le réveillon ne fera pas de mal.
PHOTOS A VENIR

Aucun commentaire: