28 octobre 2016 : Neige d'automne sur le Vignemale vu du Néouvielle


BIENVENUE SUR MON BLOG
Vous y trouverez des diaporamas thématiques (Paysages Pyrénéens-Randonnées et Escalades-Faune et Flore-Figures du pyrénéisme) ainsi qu'un aperçu de mes escapades pyrénéennes.

Pour mon livre "Pyrénées, d'un 3000 à l'autre" : http://www.monhelios.com/?fond=produit&id_produit=95&id_rubrique=8

[Toutes les photographies présentées sur ce site web ne sont pas libres de droit et sont la propriété exclusive de(s) (l')auteur(s). Pour toute utilisation, merci de me contacter.]

Faites un clic gauche sur une photo pour l'afficher en grand format et faire défiler les autres.







dimanche 17 juin 2012

17/06/2012 Aneto

17/06/2012
Une nuit sur le toit des Pyrénées.

L'Aneto et les hommes... au Néthou.

Cliquez sur une photo pour les afficher en diaporama...

L'an dernier avec Cyril, nous avions accompagné deux de ses amis à l'Aneto pour à la journée, en montant par le versant nord de la Rencluse. Cette année, nous repartons pour l'Aneto avec Rolande Eychenne et François Fallou, mais histoire de changer un peu, nous avons décidé de monter par le sud depuis Mallibierne par les lac de Coronas et le col homonyme... et de passer la nuit sur le faîte des Pyrénées.

Nous partons donc depuis le refuge de Coronas dans le val de Mallibierne. Montée tranquille en sous bois jusqu'au premier laquet de Coronas...

 Rolande arrive au laquet de Coronas
  
 Le cadre bucolique du laquet de Coronas
...puis grimpette plus raide vers les lacs de Coronas...
Rolande au lac inférieur de Coronas
 ...en plein débâcle...
Nous passons par le lac supérieur qui lui est quasiment invisible, encore recouvert par les neiges, près duquel nous déjeunons... avant de poursuivre la montée vers le col
 Vue sur le lac du milieu de Coronas et le pic d'Aragüells (Eroueil)...
On chausse les crampons...
Et remontons en direction du col de Coronas...

En vue du col...

Une dernière pente de roches pourries nous y dépose...
   Cyril débouche au col...
... puis s'y campe en pause manequin...
 Vue depuis le col sur les flancs de l'Aneto, l'arête de Llosas et le bassin des lacs de Coronas
Le départ de l'arête nord-ouest de l'Aneto, voie dite des Déchaussés, car inaugurée le 24 juillet 1906 par Antonio Arenas et Jaume Oliveras i Brossa. Ils avaient atteints l'Aneto en espadrille par le sud en évitant le glacier, passant pourr cela par le pic du Milieu gravit par son arête sud, puis la crête du pic de Coronas. Du col, voulant toujours éviter le glacier, ils avaient remonté cette arête... sans corde...
 Nous quittons le col pour attaquer le dôme du Néthou...
...puis passons le Pas de Mahomet...
Et à 16h, Cyril et moi qui sommes déjà souvent venus là, laissons Rolande et François atteindre la cime qu'ils ne connaissent pas encore...
Nous y voilà bientôt réunis...
Avec Cyril, nous allons faire quelques photos du coté de l'aiguille Daviu, dernière pointe de l'arête de Llosas avant le sommet...
 Au sommet de l'aiguille Daviu...
 L'aiguille Jean-Escudier depuis l'aiguille Daviu, entre les deux la sortie du couloir Estasen...
 Vue sur le lac de Llosas et le Mallibierne...
 Depuis l'aiguille Daviu, vue sur la crête des Tempêtes : Epaule d'Aneto, brèche et pic des Tempêtes, pic Margalide, brèche et pic Russell...
Vue sur la crête du Milieu, pic de Coronas, du Milieu, pointe d'Astorg, pic Maudit, Maladeta occidentale
De retour au sommet, nous assistons au secours d'une personne sous le col de Coronas. Nous avions entendus des cris venant du col, et une personne est évacuée par un hélicoptère qui se pose sur le glacier... probablement atteinte par une chute de caillou sous le col de Coronas.
Cyril zoom à fond : les trois secouristes bondissent de la machine pour voler au secours de la victime...

Pour nous occuper, j'ai monté une lecture de circonstance...

Pour ceux qui ne le savent pas encore, les éditions Mon Hélios viennent de redonner à lire l'ouvrage fondamental de Jean Escudier : L'Aneto et les hommes. Publié en français en 1977, vingt ans après sa publication en castillan en 1957, il est depuis bien longtemps difficile à se procurer. Hors ce texte lumineux mérite encore d'être lu. Cette deuxième édition en français est revue avec les dernières notes de Jean Escudier, augmentée de l'importante bibliographie (absente de l'éditon de 1977) et de documents inédits issus des archives de l'auteur. J'en parle en connaissance de cause, puisque la veuve de Jean Escudier, ses enfants et l'éditeur mon fait l'honneur de me demander de bien vouloir écrire la préface de cette nouvelle édition. 


 Nous passons à table en commençant par l'apéritif...

Avant de profiter des splendeurs de la soirée
Panorama depuis le sommet: Forcanada, Moulières, sommets de l'arête des Tempêtes, Mallibierne avec le massif des Besiberri en toile de fond

On est heureux d'être là et de profiter du spectacle...
François...

François et Madame la Présidente du club de montagne de Seix en Ariège

Avec Cyril
« Forcanade, ma belle fiancée, pourquoi brilles-tu si sereine et si rayonnante dans la lumière du matin, et couronnes-tu d’une pure et bleuâtre vapeur légère ton front aimable et sévère ? Tu parais plus belle que jamais. Es-tu réconciliée avec ton ravisseur, et lui souris-tu en le regardant ? » [Alfred Tonnellé].
Ici c'est dans la lumière du soir...
 Fin de journée sur la crête du Milieu et la Maladeta occidentale...
Spectacle de rêve...
 Nous passons une nuit venteuse, avec un peu de givre sur les sacs de couchage au réveil, et assistons au levé du soleil...
Bien au dela des Pyrénées, l'ombre du Néthou projetée sur les brumes matinales de l'Aragon...
 Panorama à l'aube depuis l'Aneto...
La croix du Néthou sous les premiers rayons du soleil...
Panorama pendant que le soleil émerge...
Vue NE sur les sommets ariégeois...
Lumière matinales...
On se recouche un peu quand même...
Puis après le déjeuner, préparatifs pour quitter le sommet...
 Les premiers arrivants de la journée se préparent à affronter le Pas de Mahomet...
Et nous leur cédons la place...
 Petit passage à l'aiguille Oliveras-Arenas et descente du dôme...
Pour rejoindre le col de Coronas...
 Reprise du glacier sous le col de Coronas...
 Vue sur le lac supérieur de Coronas dominé par les célèbres aiguilles Tchihatchieff et Franqueville de l'arête de Llosas...
 Arrivée au lac du Milieu de Coronas dominé par l'Aragüells...
 Panoramique des lieux...
On longe la rive jusqu'au déversoir...
Puis redescente vers le laquet de Coronas...
Vue sur le Mallibierne...
 ...et retour en sous-bois vers la voiture...
Avant de regagner Vénasque et de rentrer en France, la tête plein de souvenirs impérissables comme seuls les bivouacs sur les grands sommets pyrénéens peuvent en laisser.

Aucun commentaire: