28 octobre 2016 : Neige d'automne sur le Vignemale vu du Néouvielle


BIENVENUE SUR MON BLOG
Vous y trouverez des diaporamas thématiques (Paysages Pyrénéens-Randonnées et Escalades-Faune et Flore-Figures du pyrénéisme) ainsi qu'un aperçu de mes escapades pyrénéennes.

Pour mon livre "Pyrénées, d'un 3000 à l'autre" : http://www.monhelios.com/?fond=produit&id_produit=95&id_rubrique=8

[Toutes les photographies présentées sur ce site web ne sont pas libres de droit et sont la propriété exclusive de(s) (l')auteur(s). Pour toute utilisation, merci de me contacter.]

Faites un clic gauche sur une photo pour l'afficher en grand format et faire défiler les autres.







mardi 26 juin 2012

23-24/06/2012 Bivouac au Vignemale

23-24/06/2012

Une nuit au Vignemale

Avec Cyril Renailler

Cliquez sur une photo pour les afficher en diaporama...

 - Comme mon appareil photo numérique est loin d'être aussi performant que celui de Cyril, et que les diapos vont mettre du temps à arriver, la plupart des clichés qui suivent sont signées Cyril Renailler, elles démontrent, s'il en est encore besoin, son talent de photographe -

Les fins de semaines se suivent et se ressemblent dans le ciel pyrénéen. Après l'Aneto, nous avons décidé d'aller profiter des splendeurs d'une nuit au sommet de la Pique-Longue. J'y ai déjà dormi une paire de fois, Cyril aussi, mais jamais ensemble. Et cela fait bien longtemps que je n'y suis plus monté par la voie normale du glacier d'Ossoue.

Samedi 14h30, nous partons donc tranquillement sur le sentier du refuge Adrien-Bayssellance. A peine le barrage franchit, la montée commence par une séquence photo, un jeune isard cabriole partout autour du sentier, esseulé et apeuré.

Enfin c'est partit vers le barranco d'Ossoue
Je ne détaille pas l'ascension par la voie normale. L'état du glacier d'Ossoue laisse déjà augurer une perte importante à venir pour l'été qui se profile. En montant, les nuages accrochent les sommets, mais nous faisons confiance à la météo pour la soiréé.
Montée finale à la Pique-Longue

Cahin-caha, à 19h30 nous culminons à 3298m d'altitude. Deux montagnards sont déjà installés au bivouac sommital, nous redescendons poser notre couchage un peu plus bas au nord puis installons au sommet les pieds photos et batteries de zooms, prêts à entrer en action. Comme il y encore beaucoup de nuages, il nous faut attendre qu'ils se dissipent avant d'entrer en action.


En attendant, l'excellent guide de Joseph Vallot (père de Charles Vallot qui publiera la série des célèbres guides alpins) procure un peu de lecture. J. Vallot avait gravit à plusieurs reprises le Vignemale et en décrit les détails de l'ascension.

Henry Russell fait une apparition dans son sac en peau de mouton...
Le 26 août 1880, il se "rendis coupable de l’excentricité de passer toute une nuit au sommet du Vignemale», nuit restée célèbre par le texte de ses Souvenirs. Avec Pierre Brioul et Mathieu Haurine, ils firent bouillir une bouteille de Bordeaux au petit matin, puis se rendormirent jusqu’à 10h. Sur le registre du sommet, Russell nota: « Avons passé la nuit ici (sommet), il a gelé très fort toute la nuit, un peu dormi. »


La première grotte du col de Cerbillona fut achevée en 1882 et dès lors Russell continua d'aménager "sa" montagne pour y séjourner et recevoir ses amis.
 Les clés du Vignemale (Catalogue Russell et le Vignemale CAF Section Pau - BM Pau - 1986).

Enfin, le ciel donne raison aux prévisions météo, les nuages disparaissent et le grand spectacle commence...
Cyril prend un bain de soleil...
 Panoramas depuis le sommet...






360° depuis le sommet de la Pique-Longue by Cyril Renailler


 Je pose moi aussi...
 Vue sur le massif calcaire
 Vues sur l'Ossau
On trouve le temps de se faire la cuisine et de manger entre deux séquences photos...
 Panorama sur le massif calcaire
 Retour vers l'Ossau
 Couleurs chaudes du soir...
 Pointe Chausenque
Fin de journée au sommet du Vignemale
Le soleil se couche...

Alors, au sommet du Vignemale, une flambée de hêtre bien sec élève bientôt ses flammes dans la nuits...
Nos voisins de bivouac ont monté de quoi se restaurer quelque peu...
 Rien de moins que de bonnes tranches de porc noir de Bigorre!
qu'ils nous offrent gentiment de savourer avec eux. On se rattrapera comme on peut en leur faisant gouter le génépi que nous ne manquons jamais d'emmener avec nous...

Après quoi, une bonne nuit ... et nous voilà debout dès 5h30 pour le levé de soleil...

 Aube vers le pic de Midi de Bigorre
 Il arrive...
 Le voilà...
 Il monte...
Panorama...
 Au bivouac
 Petit jour venté à 3298m...
Argualas, Algas et Garmo Negro...
 Les pics d'Enfer...
 Le Balaïtous...
Le jour innonde les Pyrénées, vue générale plein ouest, du massif enfer-Balaïtous en passant par l'Ossau, la massif Anie-Ansabère...
Au sommet...
8h15, nous quittons la Pique-Longue...
et passons à la grotte Paradis, grotte la plus élevée construite pour Henry Russell, 18 mètres sous le sommet. Elle fut achevée en 1892 par Pierre Pontet, entrepreneur de Gèdre, après six semaines de travail...

La plaque de la grotte Paradis, posée par le CAF pendant le Congrès de la fédération pyrénéiste à Luz, en septembre 1913. Elle avait été financée avec le reliquat de la souscription pour la réalisation de la statue trônant à l'entrée de Gavarnie. La section du Sud-Ouest du CAF avait proposé à la famille du comte d'utiliser ce reliquat pour cette plaque... ce qui fut fait.
Descente vers le glacier d'Ossoue...
 Et direction le col de Cerbillona
 Passages aux grottes Russell
 Si Russell avait, certaines années, été empêché d'accéder à ses grottes par suite d'une crue du glacier d'Ossoue, elle sont désormais difficiles à atteindre, leur seuil étant - et nous ne sommes qu'en juin - à une bonne douzaine de mètres du glacier...
Passage au col et courte grimpette au pic de Cerbillona
Panaramas depuis le sommet

 Vue sur le glacier d'Ossoue
 Nous descendons au col Lister et remontons au pic Central...
 Panoramas depuis le pic Central
 Jeu d'ombres...
 Puis descente du glacier...

 Retour sur la moraine...
  Passage à Bellevue...
Et retour sur les vertes pelouses d'Ossoue...

Une dernière surprise en repartant sur la piste, une empoignade de marmottes nous fait arrêter la voiture, sauter sur les appareils photos et les zooms... :




La journée n'est pas finie, je dirais même qu'elle ne fait que commencer...






2 commentaires:

Thierry D a dit…

Trés heureux et honorés d'avoir partagé cette fameuse cîme lors de cette inoubliable soirée de "presque solstice" avec vous...

Ton blog est génial!!!C'est marrant,en jetant un coup d'oeil sur tes courses 2011 et ses superbes clichés et bien je vois qu'on aurait pu se croiser bien avant...En effet à quelques jours prés nous étions à la Munia,la Packe-Russel,le Néouvielle,le Cylindre et d'autres!

Digne successeur du grand Béraldi, tu pourrais reprendre à ton compte sa célèbre devise:

"Ascensionner,Sentir,Blogger" !!!

xadec a dit…

très sympa ton reportage quelque peu historique !! superbes photos qui mettent l'ambiance