28 octobre 2016 : Neige d'automne sur le Vignemale vu du Néouvielle


BIENVENUE SUR MON BLOG
Vous y trouverez des diaporamas thématiques (Paysages Pyrénéens-Randonnées et Escalades-Faune et Flore-Figures du pyrénéisme) ainsi qu'un aperçu de mes escapades pyrénéennes.

Pour mon livre "Pyrénées, d'un 3000 à l'autre" : http://www.monhelios.com/?fond=produit&id_produit=95&id_rubrique=8

[Toutes les photographies présentées sur ce site web ne sont pas libres de droit et sont la propriété exclusive de(s) (l')auteur(s). Pour toute utilisation, merci de me contacter.]

Faites un clic gauche sur une photo pour l'afficher en grand format et faire défiler les autres.







jeudi 23 octobre 2014

18-19/10/2014 Une superbe Munia by night et les 3000 de Troumouse

Samedi 18-Dimanche 19 octobre 2014
Une superbe Munia by night et les 3000 de Troumouse
[Les vues panoramiques sont - généralement - regroupées à la fin].

Comme je n'arrive pas à partir tôt de la maison, je deviens montagnard nocturne par la force des choses.
Direction la Munia que je ne suis pas allé saluer cette année. Départ 18h20 du lacet de la vallée de Chisagues. Grimpette jusqu'au col donnant accès au bassin des lacs de la Munia...
Vue sur Petramula o Sobrestiva

...passage sur la rive gauche du premier lac...
 ...bientôt le second lac...
...je continue au dessus et la nuit tombe. Il y beaucoup de vent et à bien y réfléchir, il est déjà 19h45, je redescend au lac pour y installer le bivouac dans un empierrement pour une personne qui tombe bien.
Repas, coucher 21h30, réveil 5h30, départ 6h15.

Montée au col de la Munia (6h55) à partir duquel je change de paysage : le versant nord a bien conservé la neige tombée le week-end dernier. J'entame l'ascension de l'arête entre plaques de neige dure et roches, passe le Pas du Chat par la cheminée de droite d'où un bout de corde fixe pendouille, me pose un instant au piton qui sert de relais sur la petite terrasse juste au dessus (7h20)...
 Au Pas du Chat...

...puis grimpe le ressaut qui me dépose sur la crête terminale.
Il fait encore bien nuit, et je ralentis le pas car je n'ai pas envie d'arriver au sommet trop longtemps avant le jour histoire d'éviter de me cailler trop (depuis le col, il souffle un vent glacial et la doudoune est de sortie).
Arrivée près du sommet...
Aubes...

Antécime, pause, cigarette, brèche, cigarette, pause, cahin-caha, j'atteins le sommet à 7h45.

 Le soleil n'est pas encore sorti, mais l'horizon commence à s'illuminer. Je me couvre de tout ce que j'ai d'habits dans le sac et attends le spectacle dont je pressens qu'il va être de premier ordre en raison de la présence de nuages à l'horizon.
Petit à petit le jour se lève. Le matériel photo est bientôt prêt, j'attends le grand show matinal des Pyrénées naissantes sous un jour nouveau dont en ce dimanche matin je vais être un témoin privilégié.
J'en oublie de remettre les gants, et l'onglée ne tarde pas à me rappeler à l'ordre...
Comme aux Crabioules le mois dernier, je ne peux que vous faire partager la beauté des instants vécus là haut en ce dimanche matin grâce à ces quelques clichés...
 Dame Robiñera commence à se dorer au soleil...
 Effets de lumière sur les nuages...
 Horizon vers l'arête d'Espadas et le pics d'Eristé...
 Lueurs vers la Suelsa...
 Au sommet avec le soleil arrivant...
 Il arrive...
 ...d'un instant à l'autre...
 Le voili...
 Le voila!
 ...maintenant en plein ciel derrière les nuages...
Il ne reste plus maintenant qu'à se retourner pour voir les sommets s'étirer sous les langueurs des lumières matinales...
Massif du Mont Perdu, en long...
...en large...
 Détails sur le Perdido et le Cylindre...
 Robiñera...
 Perdido...
 Cylindro...
 Marboré, Astazou...
Col d'Ansiclo...
 Au dessus...

9h20, je suis toujours seul au sommet, je me décide à ranger le réflexe. Je laisse mes bâtons au sommet, traverse le petit bout d'arête qui me dépose bientôt à la Petite Munia, et poursuit jusqu'au col de Sère-Mourène puis au sommet éponyme (9h40).
Pause contemplative, photos...
 Vers la Munia...
 Vers le pic de Troumouse...
 Petite Munia...
Au Sère-Mourène...

...puis équipement et pose du rappel au début du ressaut, descente dans la brèche le séparant du pic de Troumouse, je me déséquipe et abandonne le matériel en place, et remonte en quelques instants le court ressaut terminal du pic de Troumouse. Je ne m'y arrête que quelques secondes avant de poursuivre par la crête jusqu'au pic Maurice-Heïd (11h).
Pic de Troumouse depuis le pic Heïd...
 Sœurs de Troumouse...
 Cirque et lacs de Barroude, vallée de la Gela...
 Port, pic et soum de Barroude, pic de Port-Vieux...

D'ici, mon attention est inévitablement attirée par le spectacle désolant des restes calcinés du refuge de Barroude, détruit le week-end dernier par un incendie.
D'ailleurs, le cirque est vide, il ne compte pas âme qui vive.
Les restes calcinés du refuge de Barroude...

En panoramique :

Un espagnol arrive au pic de Troumouse, je repars vers la Munia, on se croise entre les pics Heïd et Troumouse sur lequel je suis bientôt assis près du signal géodésique métallique et du minuscule plomb des géodésiens modernes...
...tandis que quelques vautours fauve passent rapidement près du sommet.
La matinée est vraiment superbe, et maintenant que je reviens vers la Munia, en toile de fond, la présence royale du Mont Perdu, drapé de neige fraîche dans une robe étincelante est un spectacle à couper le souffle. C'est l'heure de sortir le filtre polarisant!
Tres Sorores...
Mont Perdu...
 ...avec le soum de Ramond...
 Grand lac de Barroude...
 Cirque de Troumouse... ah, si la route du Maillet pouvait brûler elle aussi...

Retour à la brèche...
Au pied du ressaut du Sère-Mourène...

...je reprends ma corde, me rééquipe et remonte au shunt... et l'espagnol me rejoint. On discute un moment au sommet (12h15) du Sère-Mourène...
Au relais en haut du Sère-Mourène...

...puis on file vers la Petite Munia...
Descente au col de Sère-Mourène...
Remontée vers la Petite Munia...

La neige dure de ce matin a déjà transformée, et c'est une simple formalité que d'aller retrouver les bâtons au sommet de la Munia sur laquelle un groupe est maintenant parvenu (12h40).
De retour à la Munia...

Je profite du spectacle encore quelques instants avant de repartir (13h). Je redescend une fois de plus  par la voie Cadier de la face sud, avec précaution car il y a un peu de neige par endroit...
Au pied du couloir de base de la voie Cadier...

...avant de rejoindre à flanc le col de la Robiñera (13h40). Après l'avoir passé, quelques laquets en partie congelés dominés par la présence massive du Mont Perdu offrent une perspective magnifique.
Je passe presque plus de temps à faire des photos qu'à marcher.
Laquets sous le col de la Robiñera et Tres Sorores, Marboré...
Lacs de la Munia et pic de Chinipro...
Lac supérieur de la Munia...

Je fini par rejoindre à vue le sentier du col de la Munia pour revenir au bivouac près du lac (14h25).
 Lac supérieur et Pène Blanque...

Repas, pliage des affaires, à 15h30 je repars...
 Avant de quitter les lieux...

...pour rejoindre mon point de départ, repassant le long des rives des lacs...
Sur la rive du lac inférieur...
  Lac inférieur et Pène Blanque, Munia...

...puis au col de Las Puertas...
Au col de Las Puertas, dernier aperçu sur le lac inférieur et la Munia...

...me permettant de rejoindre le vallon pour redescendre.
La Robiñera...

...le pic de Chinipro, Petramula et Sobrestiva ont revêtus des couleurs d'automne resplendissantes sous la belle lumière de cette après-midi.
Petramula o Sobrestiva...

Au loin, tant de sommets s'alanguissent sous ce ciel parfait que les Pyrénées semblent respirer cette journée comme j'hume le parfum des jolis crocus bercés par une petite brise.

16h30, voiture... l'été qui a commencé en septembre se poursuit.

Les vues panoramiques :
 Avant d'arriver à la Munia...
 Fond de chaîne
 Maladeta, Posets, Suelsa...
 Vue ouest...
 Robiñera, Tres Maria, col d'Anisclo...
 Robiñera, des Tres Maria au Tres Sorores...
 Petite Munia, Munia, massif calcaire...
 Munia et massif calcaire, Vignemale...
 Du pic Heïd, Gerbats, Gela, Aiguillous, Campbieil...
 Lacs de Barroude...
Pic de Troumuse, Sère-Mourène, Munia...
Pène Blanque et massif calcaire...
Lac supérieur de la Munia et Pène Blanque
Vue du lac inférieur...

Pour finir, le Mont Perdu à toute heure :
!......!
Hasta luego amigos!




,

1 commentaire:

Beñat Arroil a dit…

splendides couleurs
la solitude des cimes dès les premiers frimas c'est la quintessence du pyrénéisme.
al munia : c'est la forteresse imprenable en aragonais et en arabe...