28 octobre 2016 : Neige d'automne sur le Vignemale vu du Néouvielle


BIENVENUE SUR MON BLOG
Vous y trouverez des diaporamas thématiques (Paysages Pyrénéens-Randonnées et Escalades-Faune et Flore-Figures du pyrénéisme) ainsi qu'un aperçu de mes escapades pyrénéennes.

Pour mon livre "Pyrénées, d'un 3000 à l'autre" : http://www.monhelios.com/?fond=produit&id_produit=95&id_rubrique=8

[Toutes les photographies présentées sur ce site web ne sont pas libres de droit et sont la propriété exclusive de(s) (l')auteur(s). Pour toute utilisation, merci de me contacter.]

Faites un clic gauche sur une photo pour l'afficher en grand format et faire défiler les autres.







lundi 8 juin 2015

08/06/2015 Un Campbieil pour bien peu

Lundi 8 juin 2015
 
 
Un Campbieil pour bien peu
 
Les montagnes de Cap-de-Long, enserrant comme autant de bijoux le grand barrage serti dans les murailles de granite, c'est beau quand c'est comme ça (photo faites lundi dernier 1er juin pour l'ouverture de la pêche).
 
 Néouvielle, face sud et arête des Trois-Conseillers
 Ramougn, face sud
 Pic des Trois-Conseiller et son arête Ferbos
 Petite Pique des Alharisses
Pic Central des Alharisses 
 Vues sur Cap-de-Long

Tous les lundis ne se ressemblent pas.
 
Pour aujourd'hui, j'irais bien boucler le pic Long par Bugarret, donc réveil matinal (1h50) car les orages sont annoncés, départ 2h30 du parking...
 2h30, prêt à quitter mon gîte
 
3h10, bout du lac, déjà le pic Long est accroché par ce qui constitue les restes d'orages d'hier soir qui n'ont pas du réussir à s'évacuer dans la nuit. Pourtant, les prévisions semblaient potables pour ce matin...
Par dessus l'arête de Cap-de-Long je vois bien que du côté de Crabounouse tout est accroché, donc déroutage, inutile de penser à aller basculer versant Tourrat dans ces conditions.
Je jette mon dévolue sur le Badet, mais pendant que je monte à la jonction des eaux du glacier de Pays Bâché, tout disparaît. 4h, pause 20 mn, il ne fait pas froid, et faute de mieux, reste le Campbieil dont le sommet joue au loin avec les masses nuageuses.
Neige globalement bien portante, j'enfile les crampons et poursuit tout droit jusqu'au sommet du Campbieil, atteint à 5h35 (11e fois).
 5h48 au sommet du Campbieil
Au cairn sommital
Ambiance matinale
 
Tout est bouché, je ne vois rien de rien (même pas l'Estaragne!), l'horizon est empli de nuages donc je sais qu'il est inutile de s'attendre à un beau levé de soleil.
Je me couvre un peu quand même et patiente dès fois que... mais à 6h20, à peine gratifié d'une éclaircie de quelques secondes sur la Munia et les lumières de Piau-Engaly, je déserte les lieux.
 
 Eclaircie sur le massif de la Munia 
 Vue sur la crête sommitale du Campbieil
 Maou, Badet, pic Long, Maubic dans la soupe
 
Comme le Maubic, plus bas, semble flirter avec le plafond de nuages qui assaillent le pic Long, je redescend jusqu'au pied de l'arête terminale et attends encore un bon moment qu'une éclaircie me donne une bonne raison d'y monter. 1/2heure de plus à attendre... pour rien.
 
Au pied du Maubic, vues sur les Alharisses 
 Vue sur le Maubic
 Maou et Badet
 Le Campbieil 
 En attendant l'éclaircie qui ne viendra pas
 
Bon, cette fois-ci, il n'y a plus rien à faire quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. 7h30, je rends les armes, plein gaz sur la jonction des eaux...
 Jonction des eaux et Grand Alharisses
 
...et direction Cap-de-Long ou je rentre finir ma nuit pour 9h, consolé par quelques jolies lumières sur l'immense nappe d'eau.
 Néouvielle et consorts dans les nuages
 Au bout du lac, vue sur le Campbieil
 Fonds de Cap-de-Long, hourquette de Bugarret et arête SO du Turon 

 Bout du lac de Cap-de-Long 
 Pic Long et consorts dans les nuages 
 
Une journée qui ne restera pas dans les annales...
 
Pour terminer, les premiers pieds de ramondes vus cette année :
 

Aucun commentaire: